Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chroniques d'un catho ordinaire

Reflexions et partages d'articles sur la sphère catholique

Les lectures de l'été du Padreblog

Publié le 30 Juin 2015 par Yo

Les lectures de l'été du Padreblog

Une sélection de livres pour cet été par padreblog :

Une tradition bien établie et attendue par beaucoup : voici la liste des dix livres « coup de cœur » que Padreblog vous recommande d’emporter avec vous cet été. Bonne lecture !

Dieu ou rien, Entretien sur la foi du cardinal Robert SARAH. Dans ce livre d’entretien réalisé avec Nicolas DIAT, le préfet de la Congrégation pour le Culte divin et la discipline des sacrements raconte avec humilité et profondeur son incroyable histoire. Un récit étayé de réflexions personnelles franches, argumentées et souvent directes, notamment sur le néo-colonialisme idéologique exercé en Afrique par l’Occident décadent. Décapant, émouvant, tonifiant (Fayard, 2015, 424 pages, 21.90 €).

Demeurer dans la vérité du Christ, mariage et communion dans l’Eglise catholique, un ouvrage collectif signé par cinq cardinaux qui articule fidélité et miséricorde. L’ouvrage à lire pour tous ceux qui veulent mieux comprendre pourquoi l’Eglise a un message exigeant mais vrai (Artège, 2014, 312 pages, 19.90 €). Les lecteurs qui manquent de temps pourront quant à eux lire un ouvrage plus concis qui traite du même sujet : Divorcés remariés, l’Eglise va-t-elle (enfin) évoluer ? de Thibaut COLLIN (DDB, 2014, 175 pages, 14 €).

Plus fort que les ténèbres du Père Matthieu DAUCHEZ. L’histoire extraordinaire de Darwin, un enfant des rues de Manille, dont la vie est un combat bouleversant pour survivre. Le nouvel ouvrage de l’abbé DAUCHEZ, bien connu des lecteurs de Padreblog, qui se fait le témoin de la vie brève mais intensément spirituelle de cet enfant (Artège, 2015, 160 pages, 16.5 €).

La baraque des prêtres de Guillaume ZELLER. Le récit d’un drame méconnu : celui de milliers de religieux qui ont été déportés dans le camp de concentration de Dachau où beaucoup y laissèrent la vie. Outre les conditions de subsistance et de détention, l’auteur détaille la façon dont la vie spirituelle et sacerdotale a pu se maintenir dans le camp grâce à l’entretien d’une chapelle, la seule autorisée dans tout le système concentrationnaire nazi (Tallandier, 2015, 424 pages, 20.90 €).

Ne nous oubliez pas ! de Mgr Louis SAKO, le patriarche des chaldéens d’Irak. Une description des atrocités commises par Daesh à l’égard des chrétiens depuis la mise en place de l’Etat islamique. Un appel à l’aide pour mettre un terme à une situation dramatique et réclamer une mobilisation internationale de tous les peuples et de toutes les religions (Bayard, 2015, 155 pages, 16.90 €).

Eloge de l’action politique du Père Thierry-Dominique HUMBRECHT. Le théologien et philosophe y décrit l’avènement d’une génération politique qui se lève, composée de chrétiens et de non chrétiens. Elle veut passer à l’action et s’illustrer dans le débat. Des questions se posent : légitimité de l’ambition, fins du politique, équilibre du nécessaire et du possible, manipulation des passions publiques, rayonnement professionnel, disponibilité des acteurs, recherche des terrains d’entente. Avec en outre, pour les chrétiens, la place du témoignage dans une société sécularisée (Parole et Silence, 2015, 206 pages, 18 €).

Le roman de Jeanne d’Arc de Philippe de VILLIERS. L’épopée de la « pucelle d’Orléans » racontée par un auteur qu’on ne présente plus et qui s’explique ainsi : « Jeanne d’Arc fut et demeure le plus pur chef-d’oeuvre que le génie allégorique ait jamais déposé en notre littérature. Là où se côtoient dans leur impossible et monstrueux dialogue, l’infinie lâcheté et l’absolue candeur d’un ange qui parlait avec les anges. Mais peut-être y a-t-il un danger à la regarder depuis trop longtemps comme une sainte de vitrail, si haute, si parfaite et si lointaine ? J’ai voulu un instant déposer le vitrail pour lui rendre un peu de son humanité, de ses fragilités, de ses vraisemblances » (Albin Michel, 2014, 450 pages, 22.50 €).

Traverser la souffrance avec le Christ du Père Pierre LYONNET. Assumer les douleurs et les peines de la maladie oblige à descendre au plus profond de soi-même, là où Dieu est présent, pour puiser en lui le courage de continuer à avancer, malgré tout. Un ouvrage qui aidera les personnes éprouvées, et tous ceux qui se dévouent auprès d’elles, à traverser la souffrance avec le Christ (Artège 2014, 170 pages, 11 €).

Père Jérôme d’Anne BERNET. La biographie d’un homme dont le rayonnement a été immense et qui perdure encore, alors qu’il est décédé depuis quelque temps déjà, après une longue vie dans un cloître, vouée au silence, à la prière, au travail manuel et à l’étude (Le Cerf, 2015, 608 pages, 29 €).

Et le Ciel devient familier de François et Béatrice MORINIERE. Avec leurs enfants, ils évoquent le souvenir leur fille et soeur Sophie, décédée dans un accident de la route en Guyane, en se rendant aux JMJ de Rio. Avec simplicité, dans son style propre, chaque membre de la famille partage ses souvenirs de ces heures dramatiques, des jours qui ont suivi, mais aussi sur sa façon personnelle de vivre un tel drame. Chacun est très naturel et offre un beau témoignage, sobre et franc, parfois douloureux, mais plein d’espérance. A travers les lignes, on découvre le rayonnement de Sophie, de sa foi, et la fécondité d’une vie trop courte mais vécue pleinement (Le Passeur, 2015, 216 pages, 18.50 €).

Source : http://www.padreblog.fr/nos-livres-de-lete-2015

Commenter cet article